Nord -Marc

14-18 et si on en parlait

La première guerre mondiale s'éloigne de nous...peu à peu. Elle a cependant bouleversé l'Europe de long en large et même au dela de ses frontières. Et pourtant, interrogez les représentants des jeunes générations sur 14-18, et, le plus souvent vous n'obtiendrez que des réponses floues, évasives...On a retenu ce que l'on a appris en classe, si on a pas oublié, et même si on a appris....

La première guerre mondiale tombe dans l'oubli, voila tout. Même les cérémonies du 90 ème anniversaire de l'armistice du 11 Novembre 1918, sont presque passées inapercues, comme d'habitude, des gerbes aux pieds des monuments aux morts, quelques discours, et des allusions aux infos et journaus télévisés.

La première guerre mondiale, tout le monde s'en fout en 2009. Sans doute car il n'y a plus de témoins pour en parler, avec la fougue qui caractérisait les anciens poilus des tranchées.

J'ai eu la chance, si j'ose dire, d'avoir eu un grand père rescapé du bourbier. Ses récits me passionnaient. Il est décédé en 1965. J'ai mis du temps à me décider, mais en 2007 j'ai commencé la rédaction d'un livre sur le sujet. Il me semblait nécessaire de contribuer au réveil des mémoires. Sans doute, le fait d'avoir vécu sur une partie de l'ancien front de l'Artois, a-t-il été déterminant. J'ai ainsi voulu, en publiant "La révolte du Docteur Kuntz" rappeler que déjà, en 1914, le nord de la France, avait été une terre de souffrance. J'ai voulu le faire en respectant l'histoire, les faits politiques et guerriers de l'époque, l'Alsace était alors allemande! Et des alsaciens combattaient contre des picards ou des savoyards! Paradoxe de l'histoire méconnu, lui aussi, des jeunes générations.

Au final, j'ai aussi voulu parler du nord qui présente encore trop souvent, aujourd'hui, une image négative dans les autres régions françaises.

Voila pourquoi j'ai créé ce blog "Nord-Marc", en commencant timidement avec mon premier roman. Bientôt je parlerai du nord, et du Pas de Calais, à travers des ouvrages d'art. Non, pas de la peinture, ni de la sculpture, mais des ponts. Etonnant non?

Les ponts sont des outils de communication, témoin de l'histoire, là encore liée aux conflits armées, car les ponts sont ausi l'objet de convoitises. Mais ils s'insèrent souvent dans un environnement agréable, une nature encore sauvage...Ils nous racontent des histoires, des annecdotes, ils nous parlent. Il faut savoir les écouter. A très bientôt. MV

 



17/04/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres